Aller au contenu

Catégorie

Partager l'article

91818324_6183314572682_7873871103175688192_n

Bruxelloises, Bruxellois, découvrez les fausses brasseries pas locales de chez vous

14 avril 2020

Un post sponsorisé sur les réseaux sociaux propose un carton de bières regroupant six brasseries artisanales bruxelloises méconnues. Pourtant, aucune n’existe physiquement et seules deux bières sur les douze sont brassées dans la capitale. Un cas d’école du double flou problématique entourant les “brasseries locales”.

 

Avec la période de confinement, c’est devenu la règle : les brasseries vous livrent presque toutes à domicile. Une offre retient l’attention sur les réseaux sociaux. Une collaboration entre de nouvelles et obscures brasseries bruxelloises qui ont composé une boîte mixte de leurs bières. De quoi découvrir, à première vue, du très petit, du très local, du très artisanal… Pourtant, ceci est trompeur, pour ne pas écrire mensonger. Aucune de ses six “brasseries” n’est une brasserie (à part une où c’est ambigüe) et seulement deux des douze bières qui composent le pack sont effectivement brassées sur le sol bruxellois. Le label “brasseries bruxelloises” est bien évidemment utilisé pour son potentiel d’attraction, mais, ici, il est faux.

 

Deux, trois amis autour d’une table ne font pas une brasserie…

“Brasserie”, tout d’abord. Il s’agit d’un lieu où l’on fabrique de la bière, on sera d’accord là-dessus. Des amis fanas de bière, le cas échéant brasseurs amateurs, qui se décident à faire brasser une bière et à la vendre sont-ils une brasserie ? Non, ce sont des amis qui font brasser de la bière et qui la vendent. Il conviendrait de définir un terme pour cela : marque, projet brassicole, détenteur de recette, … Mais pas “brasserie”.

Les étiquettes de ces bières ne mentionnent d’ailleurs jamais le mot brasserie, à part chez Illegaal. Et toutes, d’une manière plus ou moins lisible, indique la brasserie de production. C’est beaucoup plus nébuleux sur les sites internet respectifs : brasserie de production généralement introuvable, définition du projet en des termes équivoques (brewing company, lab, brasseurs itinérants, …).

 

Brassées au quatre coins du pays

Parmi les six projets brassicoles de cette sélection, seul Beerstorming possède de toutes petites installations propres, chaussée d’Alsemberg. Les bières y sont créées et testées par des groupes lors de séances d’initiation. Par contre, toutes les bières vendues sous l’étiquette Beerstorming dans le commerce sont brassée à façon à la brasserie Anders! se trouvant à Halen dans le Limbourg.

Concernant les cinq autres détenteurs de recette : la Bardaf est brassée à la brasserie En Stoemelings (Laeken), Illegaal à la brasserie Jandrain-Jandrenouille, Gansbeek à la brasserie De Meester (Harelbeke) et Obaa à la Brasserie Valduc-Thor (Thorembais-Saint-Trond) ou à la brasserie Belgo Sapiens (Nivelles).

Quant à Bruxelles, on l’aura compris, ce sont plus les personnes derrière les marques qui y sont liés que les bières elles-mêmes (sauf dans le cas de la Sancho et de la Bardaf). On peut aussi imaginer que la création de la recette a eu lieu dans une cuisine ou une cave de la capitale. La recette, un autre totem auquel on s’attaquera un jour dans ces Cahiers…

 

Savent-ils brasser ? Ont-ils brassé ?

Pour autant, doit-on considérer cette collabeerbox comme un ramassis de bières de faux-brasseurs ? Non. Ou, en tout cas, pas tous. Certains prennent possession du matériel d’une brasserie où ils brassent eux-mêmes, d’autre pas. Par exemple, les gars de Gansbeek vont brasser sur place, OBAA donne juste sa recette. Les situations sont différentes, mais, en règle général, il est plutôt rare qu’un brasseur accepte de laisser son coûteux matériel à un tiers. Cela ne veut pas dire que les hommes derrière les bières ne savent pas brasser, mais le problème est qu’il est absolument impossible de savoir à quoi l’on a à faire avec les informations disponibles ! C’est évidemment là le noeud : le manque d’obligation légale à la transparence sur les étiquettes dans le secteur. On ne l’écrira jamais assez.

Soyons bien clair, tout ceci ne dit rien de la qualité des bières de cette caisse de 6-projets-brassicoles-dont-les-créateurs-sont-bruxellois-mais-dont-la-majorité-des-bières-sont-brassées-en-dehors-de-la-capitale. Honnête, mais moins vendeur ?

 

 

Catégorie

Partager l'article

Faire défiler vers le haut